Dans le contexte actuel, nous avons tous pris conscience de la nécessité de pouvoir accéder aux données et outils informatiques à tout moment.

MODELE-photo-vignette-blog

LE CLOUD EN QUELQUES MOTS …

Le Cloud est un mode de consommation où une ressource informatique (logiciel, plate-forme de développement, infrastructure, etc.) est proposée “en tant que service”, sans que les clients aient besoin de se soucier de sa gestion ni de sa localisation. Cette ressource peut être mutualisée entre plusieurs clients (cloud public) ou restreinte à un groupe fermé (cloud privé). Elle peut être physiquement localisée sur une infrastructure informatique interne, externe, voire hybride.

Le cloud permet de fournir des ressources informatiques, inépuisables et évolutives, depuis une connexion internet, mises à disposition sur la base d’un abonnement contractuel, dont le périmètre peut être revu à la hausse ou à la baisse en fonction du besoin.

Le Cloud permet aussi de louer à la demande les services informatiques dont on a besoin pour son activité ; ces services sont disponibles bien plus rapidement qu’avec une installation sur site traditionnelle, et surtout leur utilisation est évolutive et permet de s’adapter aux besoins réels de son activité.

Les services couverts sont très variés : stockage, gestion de bases de données, informations, tests, sécurité, plate-forme, etc.

Pourquoi migrer vers le Cloud ?

Migrer vers le Cloud offre de nombreux avantages.

Cloud_affichagedynamique_AdobeStock_122269787

Le premier avantage est de disposer plus rapidement des ressources informatiques nécessaires et de s’adapter aux nouveaux usages informatiques. C’est particulièrement important pour une PME qui doit souvent faire preuve d’agilité pour répondre à son marché et aux demandes de ses clients.
Les différents services Cloud permettent à une organisation d’être réactive et de ne plus être freinée par des contraintes informatiques.

Le second avantage est lié au budget : migrer vers le Cloud permet de réaliser des économies non négligeables.
Auparavant, pour déployer des services informatiques il était nécessaire d’investir : acheter du matériel, des logiciels, mais également embaucher le personnel nécessaire pour installer, paramétrer et maintenir ce système informatique. En migrant sur le cloud, vous souscrivez généralement à un abonnement tout compris : incluant le matériel, l'hébergement, l'application et une partie de son installation.

Sage100Cloud_trésorerie-AdobeStock_183283488

Cela dépend bien entendu des services, mais globalement vous ne payez que l’usage.
De plus, les coûts liés à la maintenance sont généralement pris en charge par le fournisseur. C’est ce que l’on définit par “l'élasticité” du Cloud : la capacité à s’adapter à la demande aussi bien à la hausse qu’à la baisse.

Cette élasticité offre deux avantages :
- adapter la consommation à l’usage réel et ainsi mieux maîtriser le budget informatique.
- faire preuve d’agilité en déployant rapidement les ressources nécessaires pour faire face à un pic d’activité par exemple.

Le troisième avantage à migrer vers le Cloud est de pouvoir déléguer la gestion des ressources et l’entretien.
Migrer sur le cloud permet de confier cette maintenance à un fournisseur, ce qui est un triple avantage :
- le fournisseur est techniquement le mieux placé pour assurer la maintenance de son service.
- cela libère du temps à vos équipes techniques qui peuvent ainsi se consacrer à d’autres tâches.
- contractuellement, le fournisseur est tenu de respecter des engagements de service précis en fonction du contrat choisi.

Un système d’information maintenu en condition opérationnelle permet d’optimiser la productivité de vos équipes.
En effet, réduire les “pannes” et autres interruptions de services revient à augmenter la disponibilité de votre système.

Sage100Cloud_lesatouts_AdobeStock_305403607

Un comptable qui ne peut plus saisir de factures sur l’ERP lorsque le serveur qui l’héberge tombe en panne se retrouve quasiment au chômage partiel ! De même pour un commercial qui n’a plus accès à son CRM ou sa messagerie.
Migrer vers le cloud permet d’atteindre des taux de disponibilité inédits, de l’ordre de 99,98%.
Comment ? Les services Cloud facilitent considérablement la mise en place de mécanismes de redondance pour dupliquer les ressources critiques en cas de panne, ou de load-balancing pour mieux répartir la charge et ainsi optimiser les temps de réponse.

Enfin, migrer vers le Cloud permet de mieux gérer les données de l’entreprise. Il y a deux aspects importants :
- sécuriser les données critiques en s’assurant que seules les personnes autorisées puissent y accéder.
- faciliter l’accès aux données pour le personnel mobile ou en télétravail.
La gestion des données est un sujet particulièrement sensible, et le Cloud apporte plusieurs méthodes pour un accès sécurisé aux données.

 

Vous êtes une PME, une ETI, collectivité et vous envisagez de migrer vers le Cloud ? Le moment n’a jamais été aussi opportun pour cette transition d’importance !

Laissez un commentaire